Compréhension des mécanismes des hospitalisations dites évitables

Cette étude visait à comprendre les mécanismes dans la prise de décisions des hospitalisations de résidents en EHPAD, en identifiant, analysant les causes non médicalement justifiées et en préconisant des solutions.

Compréhension des mécanismes des hospitalisations dites évitables

Contexte 

Le Pôle de gérontologie et d'innovation, dans le cadre de ses travaux dans le domaine de la recherche, a été mandaté par l’ARS (Agence Régionale de la Santé) Bourgogne pour la réalisation d’une étude sur la compréhension des mécanismes d'admission aux urgences suivie ou non d'hospitalisations pour les résidents en EHPAD.  

 

Objectifs

L'objectif de cette étude était d'identifier, d'analyser les causes non médicalement justifiées et préconiser des solutions.

Dans le contexte de nos travaux, la définition retenue a été : « Hospitalisation complète non médicalement justifiée de patients résidant en EHPAD »:


- Quels sont les déterminants médicaux et non médicaux dans la prise de décision d’une hospitalisation d’un résident d’EHPAD ?
- Ces hospitalisations sont elles pertinentes, adaptées, évitables ?
- Peut-on progresser dans l’amélioration de l’organisation des soins ?

Méthodologie

  • Une étude sur l’ensemble de la région ex Bourgogne

Ciblée sur les patients résidant en EHPAD, adressés au service des urgences pour hospitalisation complète (décision de l’EHPAD), que cette hospitalisation ait été réalisée ou non (décision du service des urgences),
Ont été exclues les hospitalisations complètes, programmée ou non, par entrée directe dans un service,
Ont été exclues les hospitalisations en hôpital de jour et en hospitalisation à domicile.

  • Une étude de recherche pragmatique

Basée sur le volontariat des établissements de soins et des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes,
Soumise à un avis CNIL,
Un protocole centré sur une grille de critères médicaux validés par la HAS étendu à des critères sociaux et médico-sociaux, 
Destinée à observer mais aussi à dégager des propositions de solutions,
Prenant en compte le point de vue :

- du médecin coordonnateur de l’EHPAD et de l’établissement,
- du médecin urgentiste du service des urgences,
- d’un COMITE D’EXPERTS composé d’un médecin spécialiste en gériatrie, d’un médecin coordonnateur d’EHPAD et d’un médecin urgentiste.
  

Partenaires

ARS Bourgogne & Franche-Comté, CHU de Dijon, Gérontopôle Pierre Pfitzenmeyer, EHPAD de Beaune.